Pages

Search This Blog

1.04.2018

Lost in translation year


Mon année 2017


Cette année commence comme elle se termine: en mouvement. Je débute janvier 2017 pleine d'hésitations et d'interrogations, je quitte la fac en cours d'année et me retrouve de retour chez mes parents, laissant de côté notre appartement de Brest et nos habitudes de vie à deux, nos soirées, nos balades, nos amis, débute le marathon des valises. Un déménagement et beaucoup d'allers-retours plus tard, je me retrouve mon sac à la main, jonglant entre maison et sentiments, mes pieds brûlants qui m'empêchent de me poser plus de quelques secondes au même endroit. Je tente, j'essaye des choses, je me cherche sans me trouver finalement. Dans ma tête c'est le chaos, je réinvente tout, je cherche des solutions, des idées, je me rassure comme je peux. C'est cet état un peu précaire qui me fait d'avantage prendre conscience de tout ce qui peut m'entourer cette année. Je saisis les moments. Une musique, un éclairage, l'apparition des premières fleurs, une balade dans le parc ou en barque, un bon diner. C'est ce qui me vide l'esprit, je me nourri de ces choses et de ces moments simples qui m'aèrent et me sortent des existentielles questions de quoi faire, quand, comment. Je prends conscience que l'important c'est de vivre dans l'instant, et de profiter au maximum, même si demain me fait un peu peur.
Cette année, j'ai découvert la montagne et la neige en février, et j'ai enchainé les séjours entre mer et campagne et les vendredi soirs sur la route. J'ai adoré mon printemps, et avoir un jardin pour en profiter, mon jardin, ce qui m'avait manqué pendant ces trois années passées plus loin.
J'ai fêté des anniversaires, un centième post, nos cinq ans et plus tard 22 ans.
Tout s'est accéléré aux beaux jours avec la nouvelle de notre déménagement prochain, on tourne une nouvelle page, on quitte le bord de mer et le cocon qu'on avait fini par se recréer là-bas tous les deux. De retour chez moi pour l'été. On multiplie les séjours à Arcachon, de plage en plage, ou sur la rivière, on profite du soleil et on enchaîne les visites d'appartements à Bordeaux pendant tout le mois d'août, en vain. On finit par s'installer chez mes grands-parents début septembre, où l'on passera une nouvelle fois 4 mois au milieu des valises, à profiter de la ville et de l'océan, découvrir un nouvel endroit et enchainer les coups du sort. J'aime la ville et la diversité de ses boutiques, mais je me rends vite compte que notre budget ne nous permet pas d'en profiter pleinement.
C'est au mois de Décembre que tout se précipite à nouveau, on s'en va, c'est décidé, au revoir les grands-parents. Un nouveau lieu de vie inattendu se profile, Lorient, que je n'aime pas vraiment. Ce n'est pas la plus belle des villes mais les loyers y sont abordables et je termine mon année la tête dans les livres de décoration et les couleurs de canapés.

En somme, je crois pouvoir dire que 2017 fût l'année du changement, des déménagements, des remises en questions et des découvertes. Plus que pour une autre, j'ai l'impression d'avoir parcouru des kilomètres et d'avoir appris sur moi et sur ce qui m'entoure. J'ai été plus forte que je ne pensais l'être et j'ai su faire face, j'ai multiplié les solutions et j'ai plaisir à me dire que le résultat de mes efforts commence à payer aujourd'hui. Une année pour savoir ce qu'il me fallait. Professionnellement parlant, je commence cette nouvelle année à mon compte, avec mes propres horaires et des journées qui me plaisent. Je ne regrette en rien mes échecs, mes tentatives, et tous nos nouveaux départs. Cette année je n'aurai bien souvent pas pu sortir de mon lit si celui avec qui je partage la plupart de mes journées n'avait pas été là, et je remarque une nouvelle fois son soutient inébranlable, sa motivation sans faille, nos rêves à deux, plus solides encore qu'avant. On avance ensemble et on s'épaule à tour de rôle.


Ce que je souhaite pour l'année prochaine


Pour cette nouvelle année, mon premier souhait serait de trouver un nouvel appartement qui nous plaise et dans lequel nous puissions continuer d'évoluer ensemble. J'aimerais aussi que ce que j'ai commencé à construire l'année passée se poursuive et se développe. Je veux revenir un peu plus présente ici, oser plus de looks, écrire plus. J'ai envie de voyages ou de courts séjours, d'une collection d'assiettes dépareillées et d'un nouveau sac. J'aimerais aussi beaucoup l'arrivée d'un nouvel ami à quatre pattes, je rêve de courts et de longs métrages, et peut-être, enfin, pouvoir défaire nos valises pour un peu plus de temps.

Aucun commentaire:

Copyright @ Stripes and Blues. Blog Design by KotrynaBassDesign