Pages

Search This Blog

11.03.2018

Prendre le train

Vendredi 26 Octobre,
16h21, place assise 32 côté fenêtre, TGV direction Nantes
- Otto contre mes pieds.

Encore une fois, et probablement comme toutes les prochaines, je me demande où les secondes ont pu passer, comment et combien le temps s'est encore écoulé. Je voudrais séparer les minutes, y glisser ou m'y creuser des moments, des soupirs, des espaces, une suite de notes approximatives et des regards en suspend. 
Une année que je ne saurai décrire, calme et pleine de changements à la fois. Devenir mon propre patron, gagner des contrats, de nouveaux clients pour la toute première fois, me perfectionner, les premières factures et les déclarations, un nouveau monde qui me mène là où je veux être, qui me permet de travailler où bon me semble et à n'importe quel moment de la journée ou de la nuit, ma vie, mon organisation, mes priorités. Quelque chose qui commence comme par hasard et qui très vite prend de l'ampleur, quelque chose que je construit moi et quelque chose qui me construit à la fois, mais avant tout avoir le choix - je ne pensais pas que créer une entreprise pouvait partir d'un malentendu et se terminer en un travail à temps plein. J'ai développé ce qui me plait le plus : écrire. Mettre en forme des idées, tout aligner, chercher des titres et des tailles de police. C'est un jeu de lettres, des cours d'écriture créative en français tous les jours. Je me rends compte qu'en une année j'ai beaucoup changé, j'ai pris confiance en moi, j'assume plus, ce qui peut me différencier d'un ou d'une autre, et pourtant bien souvent j'ai du mal à suivre ce décalage, moi qui une année plus tard n'aime toujours pas ce qu'on me dit d'aimer à mon âge. Cette année plus qu'une autre je réalise que ce qui me touche le plus reste le beau, je change ma manière d'acheter des vêtements, je prends en compte les matières davantage que les prix, je reviens à mes couleurs, j'écoute ce qui me plait, je lis encore beaucoup de policiers, j'aime davantage Joona Lina, Jude St Francis et les courses hippiques en Angleterre. Ce qui m'entoure me plait de plus en plus, j'aime et je sais qu'on m'aime également, j'ai un chien aux longs cils, Otto, qui parfois dort avec moi quand on part en vacances et qui s'allonge sur mes genoux en voiture, qui adore les oiseaux, les cailloux, le tapis des voisins et faire ses dents sur le mien. En conclusion, je crois que tout va bien. 


Aucun commentaire:

Copyright @ Stripes and Blues. Blog Design by KotrynaBassDesign